19/10/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Made in Toulon


En ce dimanche matin, c'est l'effervescence du paddock qui nous réveille, ça s'agite de partout.

Enfin On va entrer en action, j'entends les premières rotations des poignées de gaz des départs et le bruit hideux des T max pouha ! Il ne fait pas froid, mais le ciel est un poil couvert, au fond d'une timbale en plastique, un breuvage noirâtre est sensé me réveiller tout en humectant l'odeur des cafetières et des tartines grillées des camping car qui nous entourent.
Je fais mes ablutions à l'aide de deux bouteilles d'eau froide et d'un rétroviseur de camion en guise de miroir.

Chet, prépare le camion pour l'assistance sur Carole, mon équipement est prêt, je me pose dans une chaise, le regarde dans le vide, je fais le point :

le parcours m'a l'air relativement simple, on emprunte de la nationale
j'ai rassemblé tous mes papiers, portable chargé
ma sacoche d'outils de première urgence me paraît complète
la moto me pose des doutes, je n'ai pas roulé depuis le dernier réglage isolastic, les carbus me semblaient déréglés, il faut que je teste la machine pour mieux l'exploiter sur Carole

Et soudain mon regard se fige sur mes bottes en cuir, des vieilles bottes achetées pour une somme modique dans une bourse d'échange. Dessus, une inscription en lettres dorées « Bottier Lantin, fabriquées à Toulon » Et là me viennent les images du Mont Faron, du front de mer, des copains verrai-je tout ça ? Il faut y arriver, il va se passer beaucoup de choses pour arriver là bas, C'est loin Toulon.

J'ai revêtu ma tenue faite de bric et de broc mais réglementaire et me dirige vers le parc fermé chercher la chose noire, la chose noire je la regarde durement. Cette chose noire, c'est un peu comme si tu te barrais une semaine en vacance avec une gonzesse que tu connais pas, tu sais pas si ça va bien s'passer , au premier abord elle paraît séduisante, mais il n'y a pas encore cette complicité, on va faire avec, on va faire au mieux. Chet m'accompagne, il écoute le moteur tourner en professionnel, rendez-vous à Carole.

Après le pointage de départ, on part deux par deux, je suis en compagnie de Gérard Rolland, j'avais quelques à priori en ce qui concerne Gérard Rolland, je savais qu'il voulait gagner cette épreuve classique, je soupçonnais un trop plein d'orgueil, mais une brève discussion, m'a montré un personnage sympathique et respectueux attentif et solidaire de ses collègues et ceci c'est confirmé tout le long de l'épreuve.

Le top départ et la commando s'ébroue en compagnie du 350 RDLC, concentré sur le road book sachant que les sortie de villes sont fatales pour un plantage de directions.
On tourne le dos à Reims et on enfile les kms, je teste ma machine dans les ronds points, en accélération, je jette un coup d'Sil partout, à l'écoute de la moindre vibration, du moindre bruit, je cherche la position de conduite, la machine est « on , off », elle n' est pas spécialement confortable dans les vitesses de croisière, je pense que le moteur va se faire au fur à mesure des kilomètres. Je me concentre sur la route qui défile.

Rien à signaler, jusqu'au moment ou une vibration anormale du coté gauche suivi d'un bruit mécanique des plus douteux accompagné d'un ralentissement moteur me fait actionner la poignée d'embrayage ainsi que le frein
keskispasse ?Je continue au ralenti, le moteur tourne normalement, ce n'est donc pas lui , mais quelque chose est rentré en frottement, mais quoi, je décide de m'arrêter, mais toujours en gardant le moteur au ralenti, je suis sur les bords d'une voie express dans le fossé.
Pas de fumée à l'échappement, la chaîne arrière n'est pas détendue, ça vient du primaire. J'ai pas le temps de démonter et de plus, je n'ai pas l'outil spécial, il faut que j'essaye de continuer, je repars avec des putains de doutes dans la tête « ça commence bien », j'ai fait que 40 bornes et il faut aller à Carole.
Tout en roulant, j'écoute attentivement ma mécanique et je constate que le bruit apparaît dans la fourchette des 80/85 km/h, donc je stabilise à cette vitesse et calcule dans ma tête si je peux être à l'heure pour le pointage
Au bout de quelques kms je pousse un peu le moteur et « recrrraaaaaaakkkkkk », là je me vois sur le bord de la route en rade, je restabilise à 80, la machine repart, en visuel j'observe mon moteur pour m'apercevoir en relevant la tête que je suis dans le fossé. »merdddddddddeeeee », j'ai fait une embardée, je respire un bon coup et relâche la machine et la laisse rouler sur le couple moteur dans l'herbe, le moindre geste peut être fatal. Elle garde sa trajectoire ça dure 40 a 45 m c'est long, mais délicatement j'arrive à la remettre sur le bitume, j'ai eu chaud.
Je continue à rouler, vais je atteindre Carole ? je suis inquiet, je cherche dans ma tête la ou les pièces défaillantes qui pourraient être en cause, mais il faut que je me concentre sur le pilotage, avec ses soucis dans la tronche, je pourrais commettre une faute de pilotage, la loi des séries.

Le moteur marche, mais il faut pas trop le solliciter, je profite d'une ligne droite pour refaire un visuel sur la partie gauche du commando et là je constate que mon pneu arrière est maculé d'huile. Ça fait beaucoup. Je continue, je roule sur des Sufs, je suis prêt à tout si la bécane se barre.
Le ciel s'assombrit, la pluie arrive ça me fatigue, par contre je vois un espoir avec l'arrivée de Hervé sur Bol d'or, il roule régulier, il connaît la route, je vais le suivre, comme ça, je n'aurais pas à me préoccuper du road book, il faut arriver

C'est avec un putain de plaisir qu'au bout d'un fastidieux roulage, je vois les premières pancartes « circuit Carole », dés que j'arrive, je regarde l'heure de pointage, j'avertis Chet , il faut que l'on trouve la cause et ensuite qu'on essaye de réparer.


A l'entrée de Carole, je pause la moto, je me relâche, j'ai flippé, je regarde mon primaire et je vais voir le Contrôle horaire (CH), on dispose de ¾ d'heure.

Legrossac photographie, je dis à peine bonjour, il faut que je trouve Chet dans ce merdier, il arrive, je lui fais part du problème, on démonte le primaire pour constater que trois boulons de fixation du carter se sont barrés, j'enrage, risquer sa vie pour trois boulons à la con qui se font la male et qui à tout instant peuvent bloquer ton moteur.

Les compétences de Chet sont mises à rude épreuve, j'interviens aussi sur la réparation, cherche une solution provisoire, les filetage internes sont bons et de plus on trouve des goujons adéquats, je veux absolument que les goujons soient montés au frein filet . Pratiquement plus d'huile dans le réservoir, on fait les pleins, je regarde l'heure , plus que 5 minutes, je cours au pointage, pendant que Chet emmène la moto au parc fermé.
On fait tourner le moteur pour voir si le joint spi de sortie de vilo en a pas pris un coup dans la gueule, c'est bon, on essuie le pneu arrière avec du nettoyant carbu ça me rassure moyen de partir sur la piste avec un pneu dans cet état. Je vois des couvertures chauffantes chez les autres concurrents.

Enfin un moment de répit, j'en profite pour saluer tous les gens qui sont là, Gromono, Zirax, Speed, Trambert, Mimmo, Clyde, Legrossac, Pierre Martin, Collec, le Dr Kurtz et son fils, les potes à Trambert. Cette attente dans la convivialité, me permet d'oublier un peu le stress, je bois beaucoup de flotte, je me calme, je me détends et vient notre tour de rentrer en piste.

Circuit Carole :

Comme on nechange pas les bonnes vieilles habitudes je me retrouve en position sur la ligne avec Rolland et un tour de chauffe on se place. Mes yeux sont rivés sur les feux de départ, je ne compte pas me faire baiser et je compte sur la puissance du commando pour griller un max de concurrents avant le premier virage.
Je monte le moteur dans les tours, première enclenchée, deux doigts sur l'embrayage, je fixe le feu


Rouge, Rouge, Rouge, VERT ! Je pars à fond et m'engouffre au milieu de la piste slalomant entre les concurrents, Hervé me suit, on a bien gratté une quinzaine de moto, mais à un moment, ça bouchonne sévère et des mecs te déboulent devant, je pourrais faire le forcing, je préfère jouer la prudence et décide de doubler dans des meilleures conditions de sécurité.

Dans la parabolique, j'ai en mémoire l'huile qui était sur mon pneu il n'y a guère longtemps, de plus, je ne connais pas la vitesse de décrochage de la machine, il faut descendre à Toulon, on fera le Mickey une autre fois.

Sur la ligne droite qui suit, je constate que la commando rivalise en accélération avec les 1000 BMW d'Econoflat mais elles ont un rendement meilleur sur la longueur, par contre au freinage, je gratte. Je ne déhanche pas trop sur les virages (si j'avais su). Je connais pas très bien la moto, je croise Gérard dans le bac à sable, je regarde devant et derrière moi, je vois rien de proche, je considère qu'il faut ménager ma mécanique, je baisse un poil les bras et me contente de voir le comportement de la machine. En bout de ligne droite j'ai des ratés sur le moulin, mais pas trop grave. Il me manque de la garde au sol pour la parabolique, je m'amuse à foutre des coups extérieurs dans les virages pour savoir les réactions de la Norton.

Dans la grande ligne droite avant le virage d'arrivée, j'ai en visuel une BMWet JAP, je pense qu'elles sont beaucoup trop loin et peut être pas. Je me couche sur la moto, j'envoie tout en zone rouge et j'avance sur elles au freinage, je fais un gros freinage de trappeur, je m'engouffre sur l'intérieur en évitant une flaque d'huile qui traînait et pan, je passe devant sur la ligne d'arrivée à deux mètres prés je suis content de mon coup, « si t'essaiLLes pas »

Je finis 9ème sur 52. On s'en sort pas mal, on pourrait beaucoup mieux, mais bon

Retour au parc fermé

Enfin un court instant de récup. On a ½ heure pour respirer, manger un casse croûte avec un Perrier, discuter. Je suis heureux de partager cet instant avec des gens qui soutiennent qui s'investissent dans ce projet. Clyde me tend un billet pour mettre de l'essence dans la moto, Legrossac me file aussi un billet Je me sens tout con face à ça, ça me touche, je me sens redevable et ça me renforce dans mes convictions, il faut que l'on fasse le maximum pour faire finir cette moto c'est un projet collectif, je me tiens garant d'éviter de faire la moindre faute.
L'heure tourne, je dois partir, retour sur Reims, je salue tout le monde, démarre la moto, peut être que des gens m'envient dans cette épreuve, s'ils savaient la fatigue que j'accumule.


On part en groupe pour une liaison vers la spéciale de Jonchery, mais je m'aperçois vite que la Norton n'est pas au top, elle tient une vitesse de croisière inconfortable, des vibrations, moteur pas souple du tout, y'a quelque chose de pas normal j'observe. Les carbus dégueulent l'essence, le filtre à aire est en train de se barrer. Je coupe l'essence, je rallume : toujours pareil, ça pue, c'est dangereux. Je monte dans les tours, ça vibre à crever, et les cuves se remettent à dégueuler par intermittence, je tape sur les carbus soupçonnant une merde au niveau du pointeau, pareil
Je roule en groupe et les mecs se demandent ce que je peux foutre à tout le temps regarder mon moulin, c'est flippant toute cette essence, ça coule vraiment fort, de plus ma sacoche de réservoir n'arrête pas de se barrer et me vient une envie de pisser, mais je me retiendre, je veux rester dans le groupe pour ne pas me soucier du road book. Ca devient terrible. comme un malheur n'arrive jamais seul, on roule sur une petite route de merde, bosselée à souhait ou chaque bosse me fout un coup dans la colonne, c'est l'enfer, j'hésite à arrêter, mais quelle ne fut pas ma joie de voir un contrôle de passage (CP)

Je gare la moto pour pointer, je vais pisser un coup, essaye de remettre la sacoche tant bien que mal, la moto tient un ralenti parfait, je remets le filtre à air, je repars. L'essence continue à dégueuler, je deviens fataliste, j'en ai rien à foutre, ça marchera quand même, mais je surveille de temps en temps et qu'est ce que je vois ? 4 écrous des goujons de fixation moteur qui se sont barrés, le moteur ne tient plus sur l'arrière, il risque pas de tomber sur la route, mais les vibrations augmentent, donc je gère, je surveille. Il va encore falloir que l'on se démerde pour réparer tout ça en un temps record avant de partir sur la spéciale fait chier !

Je cogite en roulant comment on va s'y prendre, les pièces qu'il faut en arrivant au CH, je vois Chet et deux mecs du TCF Hervé et Fred, je fais part des enmerdes, tout le monde réagis, je cherche la boulonnerie adéquate, je suis rincé et je me bois un DARK DOG, ça devient ouf !

La bécane est réparée avec des matériaux de fortune, je dois me présenter au départ de la spéciale.

Spéciale de Jonchery :


J'y vais comme un mec qui va bosser, le compte à rebours, 10,9,8,7,6,5,4,3,2,1... j'lache l'embrayage et j'entends mon cSur qui bat fort, je me méfie à mort de ce putain de virage que je vois au loin, je vais assurer sur la première partie et je bombarde en haut de la cote, y'a un virage ou on sait pas trop ou on va en visuel, je crois que c'est à droite.
Gagné, ça passe bien, un coup de bol, j'arrive en nage, trempé comme la culotte d'une fan des Rolling Stones qui se serait retrouvée par hasard sous la douche avec Mick Jagger. je suis moyennement satisfait, j'ai trop perdu de temps sur la première partie.

Je demande au contrôleur

« On est à combien de Reims ? »

« Vous n'êtes pas loin, il reste 20 bornes »


Ce « Vous n'êtes pas loin » sonne dans ma tête comme une grosse satisfaction.

J'y vais tranquille, j'en profite pour faire le point sur la moto pour l'intendance du soir, on a que deux heures, y'a du boulot.
Arrivé à Reims, je pointe et direction le paddock pour une révision de la moto, Nanard est là, Chet sort les outils et moi je vais à la buvette du village chercher des bières, j'ai envie d'une bière, j'ai envie de me poser 10 minutes et c'est là que je vois Hervé et Fred devant une barquette de frites, j'hésite à leur demander et j'y vais :

« Ca m'emmerde de vous demander ça, mais ce serait possible de nous filer un coup de mains sur le commando, y'a du taf »

Ils me répondent qu'il n'y a aucun problème, qu'ils viennent, juste le temps de finir leurs barquettes de frites. Je savais qu'on pouvait compter sur eux, je pense même qu'ils sont contents de contribuer à l'engagement de cette moto, je ferais de même à leur place, de plus au CTF, il y a cet esprit de solidarité, de partenariat. Et là, autour de la Norton, je vois douze mains qui gigotent dans tous les sens orchestrés de main de maître par Chet. Face à un problème, tout le monde donne son avis technique, la décision finale est prise dans le but de la meilleure efficacité (les politiques pourraient prendre des cours), on est dans l'urgence, on fait les choses au mieux avec ce qu'on a. Des gens compétents, jamais pris au dépourvu.

Les outils volent, ça va vite, ça court dans tous les sens. Quand je pense que des nostalgiques sont admiratifs devant des vieilles photos de paddock dans cet instant, on vie tous l'essence même de la moto, je suis admiratif de toute cette bonne volonté, j'interviens, je donne mon avis sur les choses qui sont faites, il faut que je sache pièces ont été remplacées : c'est important pour moi quand je vais piloter, je contrôle, j'aide et dans laps de temps mort, je prépare le road book pour le lendemain.

Au niveau de l'embrayage, Nanard trouve que la chaîne est trop tendue, cela me paraît bizarre, la couronne à du jeu, on pense que c'est le roulement qui en a un coup dans la gueule, comme il faut anticiper, je demande à ce qu'un roulement soit disponible sur Wasquehal, on le changera là-bas, mais j'hésite à démonter l'embrayage, ceci m'étonne, on se contente donc de simplement détendre la chaine (grossière erreur !.

En deux heures, la machine à eu toutes les chaines vérifiées, les écrous de fixations moteur changés, nettoyage de carbu, isolastic contrôlé, les pleins faits, contrôle bougies, road book installé, fixation de pot.

On ramène la moto au parc fermé ce qui permet de croiser les pilotes de retour du briefing, certains ont des coupes, ils ont écouté religieusement les indications de l'organisation pour l'épreuve de demain. Nous, on va simplement déboucher quelques bouteilles de "Château Boxon" en guise de remerciement pour les gens qui nous ont aidés.

Voilà un instant qui m'est agréable : plusieurs personnes autour d'une même table, les discussions, la déconnade, les rencontres, le partage, rien à voir avec les choses toutes prêtes ou tu t'emmerdes. En passant, j'ai vu un buffet dévasté de ses petits fours sur un team de l'organisation, tous les concurrents étaient invités, on a jamais su, je pense simplement que nous avec nos pauvres bouteilles et notre table improvisé, nous sommes des privilégiés, car nous avons vécu l'effort pour arriver à cet instant.

Fred et Hervé nous quittent et franchement on peut les remercier pour leur contribution au team. Cette moto qui va partir demain, il y aura un peu d'eux dedans.

Nanard nous propose de prendre une douche chez lui. L'odeur de transpiration, d'huile, de cuir, d'essence dont j'ai envie de me débarrasser, ne peuvent qu'émettre une réponse favorable, Chet, est pour aussi, ainsi que le Dr Kurtz

On fini dans un Buffalo grill pour nous restaurer, retour à la toile de tente pour un repos bien mérité, j'espère que la journée sera plus calme demain, on a bien bossé sur la moto, ça devrait marcher. J'émets quelques doutes sur mes carbus, vais je avoir le même problème demain et si oui, que faire ? Mais dormons


KRUEL

à suivre

.


Cliquez sur les liens ci-dessous pour les news suivantes

30/09/2010 : Rachida Dati parraine le Fellathon 2011
29/06/2009 : Bambi est mort : les faons sont tristes
06/06/2009 : Le jour ou Johnny nous quittera
20/03/2008 : Rallye de la Sarthe : nom de code "Jean-Paul"
10/03/2009 : Le gilet jaune serait un déterminant sexuel
06/12/2008 : De la liberté d'expression
22/08/2008 : Moto Tour à l'Arrach' 2008
30/04/2808 : Apprenons à nous comporter civiquement
30/03/2008 : Le rock'n'roll est mort (?)
08/02/2008 : Le dernier village Gaulois du Rock'n'Roll
18/01/2008 : Rééducation de la France d'en bas
20/11/2007 : Si tu continues, tu vas finir en scootaire !
19/11/2007 : Motorcycle Blog : même toi, tu peux !
11/11/2007 : DDT 2007 : l'aventure de Bernard Bracam I
11/11/2007 : DDT 2007 : l'aventure de Bernard Bracam II
07/10/2007 : DDT 2007 final : Rouler pluSSe pour gagner moinSSe
14/10/2007 : DDT 2007 : jour 7 Marathon ou fellathon ?
14/10/2007 : DDT 2007 : jour 6, le jour du Rhino
11/10/2007 : DDT 2007 : jour 5 PSG PSG PSG !
10/10/2007 : Si tu peux lire ce message, c'est que tu es trop près
10/10/2007 : DDT 2007 : jour 4, le lâché de veaux
08/10/2007 : DDT 2007 : Jour 3, les grandes manoeuvres
07/10/2007 : DDT 2007 : le week end d'Hugo
07/10/2007 : DDT 2007 : Jour 2, la blague à Toto
06/10/2007 : Dark Dog Tour 2007 : Awashier Again
19/09/2007 : L'Université d'été de la Fondation Motorhino
11/09/2007 : Sécurité : les bagarres de bandes : une réelle menace !
03/07/2007 : Le Chevalier Noir et la mer du même métal
24/06/2007 : T3 quand tu parles ! (extrait du forum)
06/06/2007 : Charade - Classic Circus cuvée 2007
06/05/2007 : TRAVAILLER PLUSSE
26/04/2007 : Fellathon 2008 déjà beaucoup d'inscriptions
19/04/2007 : Sortie du site Motart.net
24/03/2007 : Motorhino lance le Fellathon 2008
24/03/2007 : Orange mécanique
24/03/2007 : DDTM2006 : la morsure du chien noir (enragé)
24/03/2007 : Motorhino : la vérité historique enfin rétablie
30/01/2007 : Une bonne nouvelle pour les motards
16/01/2007 : News de la zone libre : Guzzi V65 au grain
08/01/2007 : La Mère Noël est une pointure
06/10/2006 : DDT 2006 : BONUS TRACK
04/10/2006 : DDT 2006 : GLOAAARE !
01/10/2006 : DDT 2006 : "No More Heroes"
30/09/2006 : DDT 2006 : "Too long, cong !"
28/09/2006 : DDT 2006 : Toulon, "c'est pas facile"
27/09/2006 : DDT 2006 : la transhumance
26/09/2006 : DDT 2006 : Nevers - Magne sur Boloque
25/09/2006 : DDT 2006 : never say Nevers
24/09/2006 : DDT 2006 : les plans du Rhino Phase I
23/09/2006 : DDT 2006 : déjà le bordel avant le départ
15/09/2006 : Dernières myrthilles avant le départ
12/09/2006 : La presse moto parle du Rhino (bien obligés)
07/09/2006 : Une nouvelle recrue pour le Blitz ?
05/09/2006 : Grainville : on y était
21/08/2006 : Le Rallye des Myrthilles
07/08/2006 : Gallery Mot'art : la BD 100% motard au grain
20/07/2006 : Le Rallye du Dourdou
12.07/2006 : Dark Dog Tour 2006 : le side car de Yoyo
11/07/2006 : Wagadou : un polar motard au grain
06/07/2006 : La Montée historique du Montaigu
30/06/2006 : La Chapelle au grain : ça baise (apparemment)
20/06/2006 : Taupe secret : les plans du Rhino Blitz
20/06/2006 : Un délinquant routier à confesse
16/05/2006 : LOpération « Fennec du Désert »
12/05/2006 : Coloscopie : le Rallye de l'Ain de l'intérieur
07/05/2006 : Classic Circus (Charade 2006)
07/05/2006 : GIMA : de la bécane élevée au grain !
02/05/2006 : Le Panzer 53 la bande annonce officielle
02/05/2006 : Concert Marousse à la Guinguette Pirate
01/05/2006 : Adieu Charly !
01/05/2006 : Where is the sun shining ?
01/05/2006 : En direct du P53
22/04/2006 : Le best of Coluche
29/03/2006 : Rallye de la Sarthe
23/03/2006 : Le Rhino aux Puces de Niort
08/03/2006 : Le Dark Dog de Kruel : La Bataille d'Angleterre
31/01/2006 : Le Dark Dog de Kruel : Elle adore le noir
21/12/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Le Jour le Plus Long
20/12/2005 : Kustom Show 2006
27/11/2005 : Les flics lâchent BMW
21/11/2005 : Le P53 à Prague : la fleur au fusil
14/11/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Lille, les naufragés volontaires
23/10/2005 : Le Dark Dog de Kruel : "dans le Désert..."
19/10/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Made in Toulon
16/10/2005 : Le Dark Dog vu par Kruel : jour 2
15/10/2005 : Le Dark Dog vu par Kruel : jour 1
03/10/2005 : DDT Etapes 8 & 9 : épilogue
30/09/2005 : DDT Etape 7 : Valberg - Toulon
29/09/2005 : DDT Etape 6 : un truc de commando
28/09/2005 : DDT EtapeS 4 & 5 : L'homme qui murmurait à l'oreille des anglaises
27/09/2005 : DDT Etape 3 : Wasquehal - Val de Reuil
26/09/2005 : DDT Etape 2 : "La Caverne du Dragon"
25/09/2005 : DDT Etape 1 : Reims (Carole) Reims
24/09/2005 : Reims : la veillée d'armes
23/09/2005 : Le Rhino Blitz Racing Team est à Reims
22/09/2005 : Vous n'allez pas me croire !
20/09/2005 : Whatever Happened To Our Rock'N'Roll
16/09/2005 : Dark péril
17/09/2005 : Le MOTORHINO BLITZ RACING à l'entraînement
13/09/2005 : La presse spécialisée parle de notre combat contre la moto d'élevage
09/09/2005 : Bienvenue sur le Motorhino V2 !
09/09/2005 : L'appel du 24 juin
09/09/2005 : Du Pirelli, sinon rien !
08/09/2005 : l'interview du Major Kruel diffusé sur FR3 Bouzeland
07/09/2005 : Le Bouseland soutient le team Motorhino
06/09/2005 : En arrière toute !
01/09/2005 : Le classement du Rhino Blitz Racing au Mototour 2004
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (1/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (2/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (3/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (4/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (5/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (6/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (7/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (8/8)
16/05/2005 : lhécatombe du 42 éme rallye du beaujolais cuvée 2005
02/04/2005 : La Sans Fion au balcon, la Pentecôte dans ton fion !
02/04/2005 : Le Rallye de la Sarthe : "J'ai essaiLLé !"
02/04/2005 : Fishbone 2005
07/12/2004 : LA NORTON 850 MK 2 de BONDUEL
15/12/2003 : La créature des marais
09/12/2002 : Le sondage fondamental du siècle
03/12/2002 : Téléthon Moto 2002
29/10/2002 : Les pilotes du Rhino au Vigeant
11/10/2002 : Le Toursit Trophy pour les nuls
02/09/2002 : Danse avec les singes
09/05/2002 : Familles Motards II 1/3
09/05/2002 : Familles Motards II 2/3
09/05/2002 : Familles Motards II 3/3
30/04/2002 : Un oasis de poésie dans un océan
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 1/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 2/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 3/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 4/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 5/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 6/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 7/7
25/01/2002 : L'heure du Caribou (roman)
07/01/2002 : Mollah Omar fuit l'Afghanistan à Moto
06/12/2001 : Plan Vigipirate : un plâtre sur une jambe de bois
24/11/2001 : BMW va racheter la marque Petrol Hahn !
16/11/2001 : Quand la Chine s'éveiLLera
04/11/2004 : Où sont les femmes, avec leurs rires pleins de la-a-armes ?
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (1/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (2/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (3/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (4/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (5/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (6/7)
: Les 7 familles de motards (7/7)
12/01/2001 : La huitième famille... par Kruel (8/7) !!! c'est pas possib' !!!
18/10/2001 : To bi or not to bi (1/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (2/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (3/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (4/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (5/5)
20/10/2001 : Le nouveau système de sécurité de chez Piaggio
11/09/2001 : Petit, petit, petit, tout est mini dans notre vie
04/09/2001 : Big Daddy Jo : Custom Spirit
25/08/2001 : La révolution technologique de l'inflation
16/08/2001 : On crucifie bien les mobylettes
09/08/2001 : Qui c'est qu'à dit "ça manque de gonzeses ?"
07/07/2001 : Les taxis sont ils des gros cons ?
02/07/2001 : Motorhino reconnu par l'Eglise
05/06/2001 : Laissez vivre les piétons
02/06/2001 : La FFMC contre Big Brother
14/05/2001 : Liberté, égalité, tee-shirts mouillés !
10/05/2001 : Scooter Renault, pour le coup de grâce
03/05/2001 : Remember when sex was safe...
27/04/2001 : Indian Motorcycles : une légende à 2 balles
25/04/2001 : Nickel Chrome
23/04/2001 : Les motards en colère , oui, mais pas trop
20/04/2001 : Ural : une mitrailleuse en option
17/04/2001 : Too Tough To Die
12/04/2001 : JDE Custom Bikes : le site !
11/04/2001 : Le Team Cottard Moto vise le Podium
09/04/2001 : Harley-Davidson : le kit complet
03/04/2001 : Plus de moto, plus de pin-up...
26/03/2001 : "Messieurs les anglais, tirez les premiers"
25/01/2001 : une touche féminine dans un monde de brutes
08/12/2000 : Paris Dakar ou Paris Lascards ?
 


Non au motard d'élevage
Abonnement

Désabonnement



  Mes commandes
  Mon panier

Sécurité passive
Tee Shirts
Strings
Femme
Homme
Librairie
CD Audio
Gallery Mot'art

 

  Conditions de vente
  Modes de paiement
  Frais d'expédition

Chercher sur le web :
Le turbo diesel de recherche

Contact : overmaars@gmail.com - Motorhino -
Le site Motorhino est motorisé par Rentashop
News Rhino Blitz Racing Team Le Forum Kanal Historique Liens Contact