02/04/2005 : Le Rallye de la Sarthe : "J'ai essaiLLé !"

img
PUTAIN, ça a chié grave ! Pendant le moto tour, des potes m'avaient dit "il faut que tu fasses le championnat de France de rallye"/ Chose faite, mais occasionnelle, j'aurais franchement du mal à m'investir sur une année. 1)LA SARTHE C'est beau, ça pue pour cause de production abusive, c'est pleins de poules, ils bousillent pas les arbres, les maisons sont mignonnes, campagne charmante, routes plussse mieux que chez nous en bouseland. 2)LA RECO Plan en noir et blanc ou tu confonds l'autoroute avec la nationale. Tu photographies le paysage, les endroits craignos (et y en a ), pis surtout, les spéciales... très spéciales, ça me rappelle le Moto Tour, routes étroites dignes d'un chemin communal, gravier, trous, poules qui traversent, bouses, cours de ferme, bottes de paille sur les poteaux, les arbres, les piquets de clôtures... GLADIATOR, je vous dis les gars, je m'y fais, mais de savoir que NICK AYRTON, atteint 190 là-dessus, de quoi foutre une bonne leçon de modestie au motard bourreur dominical. On est dans une autre dimension. 3)L INSCRIPTION ET LE CONTROLE TECHNIQUE Pour un problème de licence, je me retrouve inscrit en dernier et franchement ça me casse les couilles, le dernier à partir, le dernier arrivé... Je stress sur le contrôle technique pour cause de mégas, les mecs sont pinailleur et de plus l'attente est longue. Le mec qui me contrôle est amoureux des vieilles meules, une chance, je passe au sonomètre, 91 dcb au ralenti, le mec me fait signe de surtout pas accélérer, que ça ira comme ça... Hop parc fermé, ouf! 4)LES RENCONTRES Dans le paddock, je vois des potes qui ont fait le moto tour. Y 'a un petit coté "anciens de l'Indochine" ou on se rappelle les souvenirs, ou on te paye une bière au milieu des side cars, des toiles de tentes, des gamelles de nouilles qui traînent par terre, du mec couché sous sa bécane, pas de doute, c'est du motard élevé au grain. Un milieu ou tu es vite reconnu, vite respecté, c'est rigolo. 5)LE NAIN DE JIDOUILLE Vu les défis lancés sur le forum pour une baston éventuelle, je connais les risques d'une telle situation.,Mais comme je fais preuve d'une maturité aboutie, je me suis juste contenté de montrer au NDJ les meilleurs trajectoires en spéciales, parce que j'ai l'esprit sportif. Sinon, quand tu parles au NDJ, tu baisses la tête et il enlève facilement son bonnet pour que tu lui fasses une bise sur son front dégarni. Quand il parle, tu vois le mouvement d'une légère barbichette roussoyante. Genre de gars que s’il fait du stop, si tu as pas de siège bébé tu t'arrêtes pas. Le NDJ il roule sur une moto d'élevage avec des phares aux xénons, il se casse pas les couilles et de temps en temps il vient me voir dans le paddock pour prendre des leçons de serrage de boulons... NDJ, tu es mon ami et j'en ai pas beaucoup... 6)LE DEPART ET LE BUGATTI Le samedi matin, le départ jusqu'au BUGATTI, je pars dernier avec devant moi a 1 minute une 125 RDX qui fume à mort (courageux le mec). Le bugatti, je suis viendu mais y'a pppppfffffffff... 25 ans de ça, marrant je reconnais l'odeur. Et voila, je me retrouve en grille sur la ligne droite des stands, la piste est mouillé, les tribunes gigantesques, ça me fait marrer de me retrouver ici avec mon engin de 35 ch et comme d'hab, je pars dernier en grille. Tour de reco de chauffe, départ ou je rame sévère pour remonter pour rester dans le flux, mais je manque de puissance. Le tracé est vachement bien, j'essailles d'emmagasiner les courbes, mais c'est la merde, j'hésite toujours entre le fond de deux et la trois mollasse. La GODIER GENOUD se gaufre sauvagement avec une mare d'huile sur la piste au bout de deux tours, épaule cassé pour le pilote KALUZA didier. La course est arrêté, on attend et on repart pour 4 tours. Jj’arrive à faire l’inter à une 750 gt, mais impossible de maintenir, à la moindre ligne droite, je me fais enfumer, c’est trop de risques mécaniques pour ma machine de vouloir s’accrocher, je décide de pas en faire en trop et de gérer ma course... à mon grand étonnement, je finis 106 sur 120. 6) RETOUR SUR LA SUZE En sortant du Bugatti, je me goure de direction, c’est donc couteau entre les dents que je fais le routier pour pointer à l’heure, les petites routes c’est mon terrain, je double sans le savoir le responsable du contrôle technique à 140, il veut acheter ma moto en arrivant. Au pointage, je gare la moto, je suis en avance, je discute avec les potes, Philippe Borjeon (triumph T 140), à pas l’air d’être bien, il est tout blanc, malade, il veut voir le médecin. Soudain je remarque un boulon qui traîne par terre sous ma moto... je regarde, je reconnais pas le truc, mais le ramasse par réflexe et le met dans ma sacoche en signalant aux autres « Tiens y’a un mec qu’a paumé un boulon » Retour en parc fermé, pause et départ à 15h36, repos avec intendance des Motorhinettes. 7) SAMEDI APRES MIDI J’arrive sur les coups de 15 h et ho surprise, toutes les bécanes sont dans le parc fermé, je cours auprès des commissaires pour savoir ce qu’il se passe. Il y’a eu un accident sur l’autoroute, le plan rouge a été déclenché, tous les médecins ont été réquisitionnés sur les lieux de l’accident, impossible de prendre le départ sans leur présence. Donc attente jusqu'à 17 h, Philippe Borjeon est à l’hosto, c’est un peu lui qui m’avait branché sur ce type d’épreuve, je vois ça bécane toute seule dans le parc. Je pars (dernier) faire mon parcours de liaison jusqu'à la prochaine spéciale de Crannes en champagne. Je pointe à l’heure et me fous dans la file d’attente pour le départ, le truc classique, le moteur dans les tours et la main devant toi qui décompte 5,4,3,2,1, tu lâches tout, les pots qui frottent, la boite qui gratte, la fourche qui drible, éviter les graviers, tu roules sur des œufs, tu fais au mieux, mais une chose est sure, en cas de chute, ça peut être fatal et ça tu le fous dans un coin de ton cerveau, sâchant que tu es pas immortel, le point d’équilibre entre l’orgueil et la modestie. 1.44.22 mn pour 2 .4 km, c’est pas mal, de toute façon , je me bats pas pour les premières places. Reprise du routier, j’en profite pour repérer le parcours de nuits, les points sensibles, ça va être chaud, les routes sont petites grasses, piégeuses, maintenir un 60 km/h cette nuit, ça va être de la folie, de plus ils annoncent de la pluie. 50 bornes plus loin , deuxième spéciale, pareil que la première mais avec une montée en plus qui casse mon rythme, je perds du temps, j’hésite entre la trois et la deux, dans la monté , je sens une odeur d’huile de boite et un corps étranger vient percuter ma botte (écrou de garde boue avant), quand je vois ce que je lui fous dans la gueule à ce moteur et que certains disent que c’est pas solide, 47 ans le truc, j’ose à peine imaginer le rythme des soupapes, fermé. ouvert, fermé, ouvert, fermé, ouvert... j'ai mal pour la mécanique et j’approche ma main du levier d’embrayage au cas ou. Je passe devant l’arrivée 1,55.59 Mn, c’est moins bien, je mate vite fait ma boite pour déceler cette odeur d’huile, rien de grave, à la sortie du sélecteur, quelques gouttes sont venues sur le pot brûlant. Je me casse tambour battant pour finir cette première boucle, mais un fil de contact coupe dans le phare, je démonte et répare le truc pour repartir, je suis juste dans les temps et j’arrive à SUZE pour 1h30 de mécanique entretient. 8) INTENDANCE On met la moto dans le paddock pour la préparer pour l’épreuve de nuit, j’ai une équipe qui est en première année, ils sont paumés, les motorhinettes regardent, heureusement YOYO s’occupe de toute l’électricité, pendant que je fais les niveaux, le contrôle de la boulonnerie, Hervé dénude les files, Phiphi passe les outils. Première merde, l’ampoule à explosé avec les vibrations, elle a un culot spéciale, j’en ai pas de secours, on se démerde, on monte le phare additionnel, l’ampoule grille aussi, on change et on s’aperçoit que la batterie sèche est naze, donc pas de phare additionnel, j’effectuerais le parcours qu’avec mon modeste phare Lucas. Mon problème de boite dans la semaine m’a pris du temps, j’ai pas assez assuré sur la logistique, trop à l’arrache, mais c’était ça ou rien. Je mets la moto en parc fermé, je pars sur les coups de 23 h 9) LA PAUSE On rentre au gîte pour un repos de deux heures, je révise le parcours de nuit sur la carte, mais un truc m’inquiète, mon alternateur m’a plusieurs fois lâché, vu le nombre de bornes, j’angoisse un peu de faire le parcours avec une lumière faiblarde, effectué les spéciales, le brouillard, je sens pas le truc, je suis pas dans les conditions idéale et à un moment, j’envie de NID DE JAIDOUILLE avec son fazer et les lampes au xénons. A 22.30 je pars sur le site, j’ enfile mon équipement et je me dis que s’il y a le moindre risque j’abandonne, c’est trop dangereux, de plus c’est pas forcément évident de se tirer avec une vieille meule dans la nuit SARTHOISE à 11 h du soir et je me demande pourquoi d’autres sont peinards devant leur télé alors que je vais être toute la nuit avec le vent qui me fouette la gueule, le bruit assourdissant des pots les odeurs d’huile... Mais je pars. 9) QUI C EST QU A ETEIND ? Je suis le dernier, je m’enfonce dans la nuit matant la moindre pancarte, me remémorant les lieux, les pièges, bien sur, je n’ai pas de loupiotte pour lire ma carte, j’y fais au feeling, en passant j’aperçois la 850 commando en rade sur le bord de la route, je continue, c’est l’esprit rallye... J’arrive sans trop de difficultés à la première spéciale et là attente, le matériel informatique est tombé en rade, c’est chiant, l’attente c’est chiant, mais dieu merci, contrairement au moto tour où souvent l’attente est du aux chutes, le temps que l’ambulance monte, que la bécane soit évacuée, le nettoyage... ça peut prendre une plombe et c’est pas vraiment un truc positif avant le départ. Comme toutes les choses chiantes ont une fin, je me retrouve au départ avec un projo en pleine gueule, il faut réfléchir, mais pas trop non plus, donc c’est le truc habituel mais sans trop voir sur quoi tu foutres tes pneus, grande ligne droite avant l’arrivée, mais je coupe avant, c’est trop craignos, la route est défoncé et je pourrais facilement me bouffer la tente ou sont les commissaires de courses... ça ferait bordel, bon pour la réputation, mais un peu bordel quand même. 2.09.68 Mn ouais ! Je me barre sur le lieu qui sert de pointage et d’assistance, il est 1.30 du matin. J’arrive dans cette station ou tous les pilotes sont en attente de départ (toutes les minutes), un lieu vivant, une station avec des néons de couleurs, tu es vachement content de voir ça au loin, de la couleur, alors que tu viens de te taper les routes nocturnes encadrés de palisses et d’arbres et là ce néon rouge jaune…….je suis le dernier, je gare la bécane pour faire le plein, des spectateurs sont là, c’est vivant, un contraste avec la solitude des 90 bornes que tu viens d’effectuer, je suis inquiet, mon phare baisse d’intensité de plus je constate que ma boite de support batterie se casse la gueule, elle ne tient plus que par un boulon sur trois (vous souvenez du boulon que j’ai trouvé sous ma bécane, hé bein je sais ou il va……). Je me presse à réparer le truc cherchant un boulon qui pourrait convenir pour réparer, là je vois un groupe de mecs qui me regardent, me posent des questions auxquelles je réponds par des phrases simples, j’ai vraiment l’impression d’être un gladiateur dans l’arène et peut être que des gens m’envient, voyant un individu dans la difficulté qui se bat pour finir. Ils ont vraiment l’air étonné de me voir encore dans la course, cette triumph de 1958, les mains pleines d’huile je matte l’horloge qui indique que ça va bientôt être mon tour de partir, j’enfile mes gants, démarre , passe au pointage et repart seul dans la nuit . L’enfer m’attendait, l’ampoule éclaire très peu, de plus le ciel se couvre, je suis obligé de maintenir le moteur au régime de 3000/3500 tr pour gardé l’éclairage. Quand j’arrive dans un virage, si je descends le régime moteur, la lumière coupe, c’est effrayant, je suis obligé de jouer avec l’embrayage, considérant qu’il faut regarder la route, surveiller le trajet et maintenir une moyenne de 60 km/h, la fatigue, je vois de moins en moins because je suis obligé de rouler visière ouverte, j’en prends plein la gueule, les écarts de températures sont important suivant le relief, les taux d’humidités aussi, le brouillard arrive. Difficile de dire ce qu’on pense dans des cas comme ça, on est dans l’urgence, on voit pas le danger, on utilise ses sens au maximum pour éviter la maladresse fatale. Les deux petits filaments de mon ampoule valent tout l’or du monde, un peu comme un mec avec une gourde d’eau dans le désert. Il y a rien d’héroïque mais c’est épuisant nerveusement, mais une chance pour moi et aussi pour lui, j’arrive à rejoindre le concurrent qui est devant moi sur une SUZUKI 750 GT, il est pas au mieux, lui aussi. il éclaire bien, mais je pense qu’il à des difficultés à voir, on s’arrange ensemble, je lui demande de rouler derrière moi et de foutre en plein phare et il me suit…on forme une bonne équipe, je bombarde devant, j’ai vraiment l’impression de rouler vite, mais à 110/120 quand tu rentres dans un mur de brouillard, tu choppes le flip, c’est du freinage d’urgence, on voit plus qu’a deux trois mètres, on casse la moyenne, on roule à 40/50 au hasard, il essailles de mettres pleins phare, mais je vois un mur blanc devant et il faut pas louper les pancartes, la merdas, ça dure des km, on casse la moyenne. Dés qu’on sort de la nappe, les machines repartent gazes à fond, on passe au contrôle de pointage, on pointe juste dans les temps, on repart et on arrive sur la spéciale. Voilà, il faut partir avec une luciole dans le phare, je joue la prudence, les nerfs ont pris le dessus, je suis sous tension, j’essaille de limiter les dégâts, je suis encore en course alors que pas mal de concurrents ont abandonnés, ce serait trop con. Je pars donc dans cette spéciale et de temps en temps je vois une forme humaine avec un gilet réfléchissant bouger sur le bas coté, les commissaires de courses , des bénévoles, il est 3h du matin, merci a eux, on ce souci de nos misères, mais comment ne pas penser à ces gens seuls dans la nuit pour assurer notre sécurité, qu’ils en soient remerciés accompagné de ma sincère considération. Je pointe à 2.11.28, j’attends mon collègue et on repart sous sa lumière divine, mais sur une belle route, je roule vite et à ma droite j’aperçois une pancarte, « mmmmeeeeeerrrrrrrrddddddeeee », je freine à mort, mais j’entends la suze derrière, le grincement de ces freins, je redonne gros gaz en gardant ma trajectoire pour garder le flux et j’ai bien fait... je vois la SUZ me doubler avec un crissement de tambours et le mec accroché au guidon. Le mec pilote bien, il a eu le bon réflexe, garder la trajectoire, mais à priori j’arrive à voir son visage réfléchir et deux gros yeux sortir du casque. OK, j’ai compris, on est pas passé loin du fait divers.On se dirige vers la station, la route est belle, j’en profite pour couper mes phares pour recharger ma batterie sur ¾ bornes, on est à 160 et je lutte contre la fatigue, il est 4h du matin. On est moins nombreux, mais je suis content de voir le monde moderne avec ses lumières, les gens qui bougent, les cafés chauds, je sais pas si cette station était une TOTALE, mais je l’aime. De plus je vois mon assistance qui attend, Hervé et Phiphi, ils s’imprègnent de l’ambiance, ils ont le sourire, en plus j’apprends que l’organisation a supprimé une boucle, donc il nous reste 30 bornes à faire, pas les plus facile, mais que 30 bornes. Je reste concentré, rien que le fait de me relâcher pourrait me foutre hors course, il faut que je garde ma concentration jusqu’au dernier km, on a tous en tête l’image de MONTANT dans « le prix du danger » qui se gaufre avec son camion sur le chemin du retour. Pointage et les derniers kms toujours en équipe, on cartonne bien en sachant que bientôt c’est la fin, la lueur de la ville au loin, on pointe à l’entrée du bled, plus qu’un km, toujours faire gaffe………et le parc, je regarde ma montre, il est 5 heures je n’ai plus sommeil. Les résultats du Motorhino Racing Team sont BUGATTI 106 sur 120 SCRATCH JOUR 100 sur 122 SCRATCH NUIT 75 sur 102 Aucune pénalité NID DE JIDOUILLE doigt finir dans les 31 je crois Kruel

.


Cliquez sur les liens ci-dessous pour les news suivantes

30/09/2010 : Rachida Dati parraine le Fellathon 2011
29/06/2009 : Bambi est mort : les faons sont tristes
06/06/2009 : Le jour ou Johnny nous quittera
20/03/2008 : Rallye de la Sarthe : nom de code "Jean-Paul"
10/03/2009 : Le gilet jaune serait un déterminant sexuel
06/12/2008 : De la liberté d'expression
22/08/2008 : Moto Tour à l'Arrach' 2008
30/04/2808 : Apprenons à nous comporter civiquement
30/03/2008 : Le rock'n'roll est mort (?)
08/02/2008 : Le dernier village Gaulois du Rock'n'Roll
18/01/2008 : Rééducation de la France d'en bas
20/11/2007 : Si tu continues, tu vas finir en scootaire !
19/11/2007 : Motorcycle Blog : même toi, tu peux !
11/11/2007 : DDT 2007 : l'aventure de Bernard Bracam I
11/11/2007 : DDT 2007 : l'aventure de Bernard Bracam II
07/10/2007 : DDT 2007 final : Rouler pluSSe pour gagner moinSSe
14/10/2007 : DDT 2007 : jour 7 Marathon ou fellathon ?
14/10/2007 : DDT 2007 : jour 6, le jour du Rhino
11/10/2007 : DDT 2007 : jour 5 PSG PSG PSG !
10/10/2007 : Si tu peux lire ce message, c'est que tu es trop près
10/10/2007 : DDT 2007 : jour 4, le lâché de veaux
08/10/2007 : DDT 2007 : Jour 3, les grandes manoeuvres
07/10/2007 : DDT 2007 : le week end d'Hugo
07/10/2007 : DDT 2007 : Jour 2, la blague à Toto
06/10/2007 : Dark Dog Tour 2007 : Awashier Again
19/09/2007 : L'Université d'été de la Fondation Motorhino
11/09/2007 : Sécurité : les bagarres de bandes : une réelle menace !
03/07/2007 : Le Chevalier Noir et la mer du même métal
24/06/2007 : T3 quand tu parles ! (extrait du forum)
06/06/2007 : Charade - Classic Circus cuvée 2007
06/05/2007 : TRAVAILLER PLUSSE
26/04/2007 : Fellathon 2008 déjà beaucoup d'inscriptions
19/04/2007 : Sortie du site Motart.net
24/03/2007 : Motorhino lance le Fellathon 2008
24/03/2007 : Orange mécanique
24/03/2007 : DDTM2006 : la morsure du chien noir (enragé)
24/03/2007 : Motorhino : la vérité historique enfin rétablie
30/01/2007 : Une bonne nouvelle pour les motards
16/01/2007 : News de la zone libre : Guzzi V65 au grain
08/01/2007 : La Mère Noël est une pointure
06/10/2006 : DDT 2006 : BONUS TRACK
04/10/2006 : DDT 2006 : GLOAAARE !
01/10/2006 : DDT 2006 : "No More Heroes"
30/09/2006 : DDT 2006 : "Too long, cong !"
28/09/2006 : DDT 2006 : Toulon, "c'est pas facile"
27/09/2006 : DDT 2006 : la transhumance
26/09/2006 : DDT 2006 : Nevers - Magne sur Boloque
25/09/2006 : DDT 2006 : never say Nevers
24/09/2006 : DDT 2006 : les plans du Rhino Phase I
23/09/2006 : DDT 2006 : déjà le bordel avant le départ
15/09/2006 : Dernières myrthilles avant le départ
12/09/2006 : La presse moto parle du Rhino (bien obligés)
07/09/2006 : Une nouvelle recrue pour le Blitz ?
05/09/2006 : Grainville : on y était
21/08/2006 : Le Rallye des Myrthilles
07/08/2006 : Gallery Mot'art : la BD 100% motard au grain
20/07/2006 : Le Rallye du Dourdou
12.07/2006 : Dark Dog Tour 2006 : le side car de Yoyo
11/07/2006 : Wagadou : un polar motard au grain
06/07/2006 : La Montée historique du Montaigu
30/06/2006 : La Chapelle au grain : ça baise (apparemment)
20/06/2006 : Taupe secret : les plans du Rhino Blitz
20/06/2006 : Un délinquant routier à confesse
16/05/2006 : L’Opération « Fennec du Désert »
12/05/2006 : Coloscopie : le Rallye de l'Ain de l'intérieur
07/05/2006 : Classic Circus (Charade 2006)
07/05/2006 : GIMA : de la bécane élevée au grain !
02/05/2006 : Le Panzer 53 la bande annonce officielle
02/05/2006 : Concert Marousse à la Guinguette Pirate
01/05/2006 : Adieu Charly !
01/05/2006 : Where is the sun shining ?
01/05/2006 : En direct du P53
22/04/2006 : Le best of Coluche
29/03/2006 : Rallye de la Sarthe
23/03/2006 : Le Rhino aux Puces de Niort
08/03/2006 : Le Dark Dog de Kruel : La Bataille d'Angleterre
31/01/2006 : Le Dark Dog de Kruel : Elle adore le noir
21/12/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Le Jour le Plus Long
20/12/2005 : Kustom Show 2006
27/11/2005 : Les flics lâchent BMW
21/11/2005 : Le P53 à Prague : la fleur au fusil
14/11/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Lille, les naufragés volontaires
23/10/2005 : Le Dark Dog de Kruel : "dans le Désert..."
19/10/2005 : Le Dark Dog de Kruel : Made in Toulon
16/10/2005 : Le Dark Dog vu par Kruel : jour 2
15/10/2005 : Le Dark Dog vu par Kruel : jour 1
03/10/2005 : DDT Etapes 8 & 9 : épilogue
30/09/2005 : DDT Etape 7 : Valberg - Toulon
29/09/2005 : DDT Etape 6 : un truc de commando
28/09/2005 : DDT EtapeS 4 & 5 : L'homme qui murmurait à l'oreille des anglaises
27/09/2005 : DDT Etape 3 : Wasquehal - Val de Reuil
26/09/2005 : DDT Etape 2 : "La Caverne du Dragon"
25/09/2005 : DDT Etape 1 : Reims (Carole) Reims
24/09/2005 : Reims : la veillée d'armes
23/09/2005 : Le Rhino Blitz Racing Team est à Reims
22/09/2005 : Vous n'allez pas me croire !
20/09/2005 : Whatever Happened To Our Rock'N'Roll
16/09/2005 : Dark péril
17/09/2005 : Le MOTORHINO BLITZ RACING à l'entraînement
13/09/2005 : La presse spécialisée parle de notre combat contre la moto d'élevage
09/09/2005 : Bienvenue sur le Motorhino V2 !
09/09/2005 : L'appel du 24 juin
09/09/2005 : Du Pirelli, sinon rien !
08/09/2005 : l'interview du Major Kruel diffusé sur FR3 Bouzeland
07/09/2005 : Le Bouseland soutient le team Motorhino
06/09/2005 : En arrière toute !
01/09/2005 : Le classement du Rhino Blitz Racing au Mototour 2004
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (1/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (2/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (3/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (4/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (5/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (6/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (7/8)
08/11/2001 : Le Mondial du 2 roues 2001 (8/8)
16/05/2005 : l’hécatombe du 42 éme rallye du beaujolais cuvée 2005
02/04/2005 : La Sans Fion au balcon, la Pentecôte dans ton fion !
02/04/2005 : Le Rallye de la Sarthe : "J'ai essaiLLé !"
02/04/2005 : Fishbone 2005
07/12/2004 : LA NORTON 850 MK 2 de BONDUEL
15/12/2003 : La créature des marais
09/12/2002 : Le sondage fondamental du siècle
03/12/2002 : Téléthon Moto 2002
29/10/2002 : Les pilotes du Rhino au Vigeant
11/10/2002 : Le Toursit Trophy pour les nuls
02/09/2002 : Danse avec les singes
09/05/2002 : Familles Motards II 1/3
09/05/2002 : Familles Motards II 2/3
09/05/2002 : Familles Motards II 3/3
30/04/2002 : Un oasis de poésie dans un océan
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 1/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 2/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 3/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 4/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 5/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 6/7
11/04/2002 : Portraits d'automobilistes 7/7
25/01/2002 : L'heure du Caribou (roman)
07/01/2002 : Mollah Omar fuit l'Afghanistan à Moto
06/12/2001 : Plan Vigipirate : un plâtre sur une jambe de bois
24/11/2001 : BMW va racheter la marque Petrol Hahn !
16/11/2001 : Quand la Chine s'éveiLLera
04/11/2004 : Où sont les femmes, avec leurs rires pleins de la-a-armes ?
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (1/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (2/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (3/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (4/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (5/7)
12/01/2001 : Les 7 familles de motards (6/7)
: Les 7 familles de motards (7/7)
12/01/2001 : La huitième famille... par Kruel (8/7) !!! c'est pas possib' !!!
18/10/2001 : To bi or not to bi (1/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (2/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (3/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (4/5)
18/10/2001 : To bi or not to bi (5/5)
20/10/2001 : Le nouveau système de sécurité de chez Piaggio
11/09/2001 : Petit, petit, petit, tout est mini dans notre vie
04/09/2001 : Big Daddy Jo : Custom Spirit
25/08/2001 : La révolution technologique de l'inflation
16/08/2001 : On crucifie bien les mobylettes
09/08/2001 : Qui c'est qu'à dit "ça manque de gonzeses ?"
07/07/2001 : Les taxis sont ils des gros cons ?
02/07/2001 : Motorhino reconnu par l'Eglise
05/06/2001 : Laissez vivre les piétons
02/06/2001 : La FFMC contre Big Brother
14/05/2001 : Liberté, égalité, tee-shirts mouillés !
10/05/2001 : Scooter Renault, pour le coup de grâce
03/05/2001 : Remember when sex was safe...
27/04/2001 : Indian Motorcycles : une légende à 2 balles
25/04/2001 : Nickel Chrome
23/04/2001 : Les motards en colère , oui, mais pas trop
20/04/2001 : Ural : une mitrailleuse en option
17/04/2001 : Too Tough To Die
12/04/2001 : JDE Custom Bikes : le site !
11/04/2001 : Le Team Cottard Moto vise le Podium
09/04/2001 : Harley-Davidson : le kit complet
03/04/2001 : Plus de moto, plus de pin-up...
26/03/2001 : "Messieurs les anglais, tirez les premiers"
25/01/2001 : une touche féminine dans un monde de brutes
08/12/2000 : Paris Dakar ou Paris Lascards ?
 


Non au motard d'élevage
Abonnement

Désabonnement



  Mes commandes
  Mon panier

Sécurité passive
Tee Shirts
Strings
Femme
Homme
Librairie
CD Audio
Gallery Mot'art

 

  Conditions de vente
  Modes de paiement
  Frais d'expédition

Chercher sur le web :
Le turbo diesel de recherche

Contact : overmaars@gmail.com - Motorhino -
Le site Motorhino est motorisé par Rentashop
News Rhino Blitz Racing Team Le Forum Kanal Historique Liens Contact